Mon cheminement

Ma rencontre avec le Yoga et Michèle Lefèvre

C’est par curiosité que j’ai poussé la porte d’un centre de yoga à Londres et c’était en 2008. Après quelques années en cabinet d’avocats, j’ai ressenti le besoin de partir approfondir mes connaissances sur le thème des financements internationaux dans une université Londonienne. Aujourd’hui, je peux dire que ce n’est pas la finance internationale qui a changé ma vie mais le Yoga!

De retour à Paris, j’ai régulièrement pratiqué dans un centre près de mon domicile et j’ai commencé à faire quelques retraites autour du Yoga et de l’Ayurvéda. C’est ainsi que j’ai rencontré Michèle Lefèvre au cours de l’été 2012. En 2014, j’ai commencé la formation en 4 années de professeur de yoga avec approche ayurvédique avec Michèle. 

Michèle a ouvert la formation nous précisant que commencer une formation de professeur de yoga c’était s’engager dans un processus de transformation. Effectivement, quel cheminement me concernant! En 2014, j’étais une avocate surmenée, ultra fatiguée, faisant fi des messages du corps, avec un burn-out à mon actif. En 2019, les activités juridiques sont suspendues (jusqu’à ce que je trouve peut être une harmonie satisfaisante), j’approche les 1500 heures de formation certifiante en yoga (intégral, hatha, yin, nidra et pré/postnatal), je partage le yoga de manière ponctuelle, je suis aimée, j’aime et je suis l’heureuse maman d’un garçon né dans la douceur et le confort de notre domicile quelques jours avant le printemps 2018. 

Les transformations: l’Inde, l’ostéopathie et l’approche fonctionnelle

Pendant plusieurs années, j’ai été perturbée par les différentes approches du yoga postural jusqu’à ce jour de totale remise en question où tout ce que j’avais appris devait être désappris au profit d’une autre approche. Encore une… Ajouté à un manque d’assurance certain, je ne me sentais dès lors absolument pas légitime à transmettre le yoga postural. [Fin de la première partie.]

Vous aurez compris que j’ai quitté le métier d’avocat, j’ai rapidement fait ma valise pour partir en Indes. Attention – énorme cliché – je suis restée trois mois dans un ashram à Lonavala à pratiquer le yoga postural, méditer, chanter, étudier quelques textes et manger par terre. 

A mon retour, j’ai rejoint une école d’ostéopathie. J’ai suivi la première année (avec succès!) où j’ai découvert l’ostéologie, la myologie et la physiologie (autrement dit, les os, les muscles et le fonctionnement de la machine). Dans la foulée, j’ai suivi une formation avec Paul et Suzy Grilley en yin yoga reposant sur une approche fonctionnelle de la pratique posturale couplée aux variations anatomiques de chaque personne. Et ce fût – enfin! – le soulagement: chaque corps a des facilités et des limitations dans la pratique des postures et ce, essentiellement, en raison de la forme et de la taille des os. Depuis, je transmets ce que j’ai appris et expérimenté avec bienveillance et sincérité (à tout le moins, je m’y applique!).

Et maintenant?

Je transmets Yoga Nidra, Yoga Intégral et Yin Yoga à Paris et à Montreuil dans le cadre de séances individuelles ou collectives en petit groupe. J’accompagne les femmes au cours de la grossesse et après la naissance, uniquement en suivi individuel.

Je nourris ma pratique du yoga postural par une autre approche liée au mouvement corporel: le Pilates. Je me passionne pour le sujet des états modifiés de conscience (sans utilisation de plantes ou autres psychotropes!) que j’expérimente grâce aux techniques de concentration, Yoga Nidra, la sonothérapie et le chamanisme.